Ça va très mal chez Postes Canada

La situation ne semble pas sur le point de s'améliorer.

Mon Fric

La situation chez Postes Canada a déjà été meilleures. Radio-Canada rapporte que la société d'État a enregistré près de 500 M$ de pertes pour 2021 et que plusieurs facteurs sont de plus en plus insatisfaits. 

Plusieurs clients sont d'ailleurs fâchés de constater que, plusieurs fois, ils étaient chez eux alors qu'ils étaient censés recevoir un colis. Or, le facteur ou la factrice a plutôt laissé un avis de livraison manquée. 

Radio-Canada explique que cette situation fâchante est notamment dû à des problèmes financiers chez Postes Canada et à des conditions de travail difficiles. 

Selon le plus récent rapport annuel de Postes Canada, la société d'État a dû débourser beaucoup d'argent en pandémie afin de mettre en place des mesures sanitaires. De nombreuses hausses salariales ont été octroyées et 635 M$ ont été investis en solutions opérationnelles face à la hausse du commerce en ligne. 

Ainsi, pour 2021, Postes Canada devrait enregistrer des pertes brutes de l'ordre de 490 M$.

Postes Canada aurait déjà eu des problèmes avant la pandémie, estime le président de la section montréalaise du Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP), Alain Robitaille. « Il y a énormément de roulement de personnel chez Postes Canada et ça date de bien avant la pandémie », a-t-il raconté à Radio-Canada. 

« La nature du travail fait en sorte que c’est [...] difficile. Il y a depuis longtemps un problème de rétention, alors Postes Canada embauche constamment, et il y a une grosse proportion de ces gens-là qui ne restent pas, qui partent », a-t-il poursuivi. 

« C’est un travail difficile, qui est soumis aux intempéries. Et contrairement à la livraison de colis, on livre un peu de tout […] Nous sommes vraiment exposés pendant de longs moments à l’extérieur des véhicules pour faire des livraisons, alors c’est quelque chose de difficile », a-t-il ajouté.