Les jeunes plus touchés par la dette fédérale

Tous les détails à l'intérieur.

Mon Fric

La dette fédérale grossira d'un déficit de 154 G $ en 2012, alors que le gouvernement du Canada avait déjà puisé 354 milliards de dollars l'année dernière à cause de la crise sanitaire, rapporte le Journal de Montréal

L'Institut Fraser a publié une analyse la semaine dernière au sujet de comment le poids des déficits aurait des conséquences chez les payeurs d'impôts. Et sans surprise, ce sont les jeunes Canadiens qui vont y goûter le plus. 

D'après les prévisions de l'Institut Fraser, le gouvernement fédéral ne reviendra pas de sitôt à l'équilibre budgétaire. Du moins, pas avant 2025-2026. Et ce, peu importe le parti politique qui sera élu le 20 septembre prochain, car tous affichent un programme qui prévoit des déficits, notamment à cause de la population vieillissante au pays.

On ignore combien d'impôts en plus les contribuables devront débourser de leurs poches pour rembourser la dette. Néanmoins, le poids de la dette pèsera plus lourd pour les plus jeunes générations.

Selon l'Institut, dès 2025, le fardeau fiscal supplémentaire par rapport à l’économie du pays (PIB) est évalué à 332,5 G $. En moyenne, chaque personne âgée entre 16 et 80 ans devra payer 10 500 $. 

Mais comme les jeunes devront payer plus longtemps, ce sont eux qui débourseront le plus. Ainsi, les 16 à 25 ans devront débourser 118 G $ de plus en impôts additionnels. Cela représente au minimum 20 000 $ par jeune Canadien, soit plus d'un tiers du total de la facture, soit 35,5 %. 

Les Canadiens âgés entre 26 et 35 ans devront quant à eux s'acquitter du quart de la facture. 

Et cela ne rembourse pas la dette, selon les augmentations prévues.

Lisez l'article complet en cliquant ici.