Des employés Costco utilisent une tactique louche pour renouveler automatiquement les abonnements.

Une pratique de Costco dénoncée par de nombreux clients.

Mon Fric

Une pratique de Costco soulève l'ire de plusieurs clients, rapporte La Presse. Plusieurs accusent la chaîne de magasins d'une tactique « désagréable » ou d'un « tordage de bras » pour promouvoir sa carte de crédit et le renouvellement automatique de son abonnement. 

D'ordinaire, Costco reçoit plutôt des compliments pour son service à la clientèle. Toutefois, sur le groupe Facebook « Les accros du Costco », on y dénonce une pratique qui ne fait pas l'unanimité. 

Un internaute, Eric Georges, a ainsi raconté dans le groupe qu'un employé lui a dit qu'i y avait un « problème » avec sa carte de membre. « C'était quelqu’un de très mystérieux, avec un air soupçonneux. C’était extrêmement désagréable », a-t-il ensuite expliqué à La Presse.

« Ça a pris moins d’une seconde [pour vérifier l'état de la carte]. On m’a dit "tout va bien, mais est-ce que vous connaissez tous les modes de paiement de Costco ?" », a-t-il ajouté, avant de comprendre qu'il venait d'être visé par de la sollicitation commerciale. 

« C’est très malaisant. On se sent un peu soupçonné, mais on ne sait pas de quoi exactement. Et la personne ne se présente même pas. Je n’ai pas du tout aimé », ajoute M. Georges. 

Visiblement, il n'est pas le seul, puisque sa publication a été commentée des centaines de fois, avec des témoignages similaires dans plusieurs magasins de Costco au Québec.

« Il m’est arrivé exactement la même chose […]. Personne ultra insistante, refusant de me redonner ma facture. J’avais mon garçon de 2 ans avec moi. Aucun temps pour sa carte de crédit qui m’intéresse zéro. J’expliquais tranquillement à la dame que je n’en avais rien à faire de sa carte, que je voulais partir. Elle insistait, elle s’est même rapprochée de moi de façon arrogante. […] Moi, d’la vente à pression, pas capable », a écrit une autre membre du groupe Facebook. 

Certains ont raconté avoir été isolés et ensuite sollicités pour s'inscrire au renouvellement automatique de l'abonnement ou pour passer au niveau « exécutif ». 

« J’ai été accompagnée quasi de force au comptoir pour passer au renouvellement automatique. J’ai dû me fâcher pour pouvoir partir », relate une autre membre du groupe. 

Contacté par La Presse, le porte-parole de Costco, Martin Groleau, n'a pas réagi aux nombreuses critiques sur Facebook. 

Voici des commentaires recueillis sur le groupe Facebook « Les accros du Costco »: