Le lait pourrait bientôt disparaître des tablettes des dépanneurs.

Tous les détails ici:

Mon Fric

Le lait pourrait bientôt disparaître des tablettes des dépanneurs.

Selon Sylvain Charlebois, spécialiste de l’industrie agroalimentaire à l’Université Dalhousie, ce serait en raison du prix du lait que ce produit pourrait bientôt disparaître des tablettes des dépanneurs.

En effet, comme l'a expliqué M. Charlebois à TVA Nouvelles, «le prix est largement plus élevé au Québec que dans les autres provinces, même si le prix est réglementé au Québec et c’est la seule province qui le fait».

Le spécialiste a aussi ajouté qu'un facteur méconnu du grand public pourrait justement influencer les dépanneurs à retirer ce produit: «Les Québécois payent très cher leur lait donc, je ne suis pas certain que c’est une bonne idée d’ajuster les marges en amont pour augmenter les prix au détail. [...] Ce qu’on ne dit pas, c’est que souvent, les commerçants reçoivent une ristourne qui n’est pas ajoutée à la formule de calcul pour les marges. Donc on garde les marges du coût, mais il y a des ristournes qui sont versées des transformateurs aux marchands qui ne sont pas nécessairement considérés dans la formule du prix plafond et plancher.»

Alors que le gouvernement fédéral a pour mandat de fixer un prix juste pour les producteurs agricoles, la Régie des marchés agricoles et alimentaires du Québec doit pour sa part consulter l’ensemble de la chaîne pour fixer un prix de détail plancher et plafond.

Certains commerçants arrivent toutefois à échapper à cette règle en y ajoutant des oméga-3 ou en effectuant des altérations à l’emballage ou au bouchon. En procédant de la sorte, ces produits ne sont donc plus assujettis aux mêmes réglementations.

Enfin, un dernier facteur influence grandement les consommateurs et il s'agit du prix du lait. Comme celui-ci est déjà très élevé, cela favorise grandement les boissons alternatives.