Le salaire minimum pourrait faire un bond majeur au Québec et ça ne fait pas plaisir à tout le monde

Ça ferait une immense différence pour des centaines de milliers de Québécois

Mon Fric

Alors que le géant suédois IKEA paiera ses employés québécois 18 $ l'heure dès le 1er janvier 2024, d'autres entreprises offrent déjà un salaire similaire, rapporte TVA Nouvelles.

D'après le président et chef de la direction du Conseil du patronat du Québec, Karl Blackburn, ce salaire n'est pas « surprenant », dit-il à LCN. 

« Au Québec, on est arrivé à un consensus où le salaire minimum pourrait correspondre à environ 50 % du salaire moyen », a-t-il précisé.

« Dans le contexte de pénurie de main-d’œuvre dans laquelle on se trouve, il y a une pression extrêmement importante sur la hausse de salaire dans plusieurs secteurs et à se rapprocher de 18 dollars de l’heure », poursuit-il. 

Rappelons que, l'automne dernier, des économistes ont prévu des hausses de salaire de 2,9 à 3,1 % en 2022. Mais la pandémie et l'inflation ont déjà fait en sorte de hausser le salaire encore plus dans certains secteurs.

« Ce qu’a fait Ikea n’est pas un geste unique, il y en aura d’autres. Je suis convaincu que ça continue d’aller dans ce sens-là parce que, malheureusement, la pression est énorme sur les employeurs pour être capable de faire face à la pénurie de main-d’œuvre. Certains secteurs, comme la restauration, le tourisme et l’hébergement, vont payer un prix plus lourd, car leurs marges bénéficiaires sont plus petites », estime M. Blackburn.