Les taxes impayées d'Éric Duhaime pourraient revenir le hanter.

Sa place comme député est loin d'être assurée.

Mon Fric
Mon Fric
Publié il y a 1 an
Les taxes impayées d'Éric Duhaime pourraient revenir le hanter.
Facebook

Le chef du Parti conservateur du Québec (PCQ) reste convaincu qu'il sera élu député dans la circonscription de Chauveau le 3 octobre prochain. Toutefois, le fait qu'Éric Duhaime ait oublié de payer ses taxes municipales pourrait lui coûter cher en termes de votes, rapporte Le Devoir.

« Quand j’ai commencé, honnêtement, je n’y allais pas pour gagner. Mais maintenant, j’en suis convaincu. Je sais que je vais faire mon entrée à l’Assemblée nationale le 4 octobre », a-t-il prédit, en entrevue au Devoir.

« Je ne vois pas comment je pourrais perdre à ce moment-ci », ajoute-t-il. 

Dans la circonscription où il se présente, il y a environ 2 000 membres de son parti, soit un nombre de militants plus élevé qu'ailleurs dans la province. Lors des élections de 2018, les conservateurs avaient récolté 9 % des votes dans la circonscription. 

Ainsi, le chef conservateur croit fortement en sa victoire le 3 octobre prochain. « Dans le contexte actuel, je ne vois pas comment ça pourrait ne pas se produire », avance-t-il au Devoir. 

Mais les sondages ne semblent pas lui donner raison de manière aussi tranchée. Selon le site Qc125, le chef conservateur sera en duel serré avec le candidat de la CAQ, qui domine légèrement les intentions de vote. 

« C’est une grave erreur de tenir les électeurs pour acquis », prévient son opposant caquiste, Sylvain Lévesque, en entrevue au Devoir. 

Éric Duhaime concède que les électeurs lui parlent « de temps en temps » de ses taxes impayées. « Les gens m’en parlent de façon positive. Ils me disent : “Moi aussi, ça m’est déjà arrivé de ne pas payer l’Hydro.” Ça montre que j’ai des forces et des faiblesses. Ce n’est pas la fin du monde », précise-t-il au Devoir. 

Source: Le Devoir