Mauvaise nouvelle pour le gouvernement Legault avant une semaine très importante

C'est le pire timing pour la CAQ...

Mon Fric

Alors que la semaine à venir s'annonce très importante pour le gouvernement Legault, une mauvaise nouvelle vient assombrir le tableau. C'est le pire timing pour la Coalition Avenir Québec (CAQ)...

Ce dimanche, le ministre des Finances, Éric Girard, a annoncé qu'il a été testé positif à la COVID-19. Une nouvelle qui tombe très mal puisqu'il doit présenter jeudi prochain à l'Assemblée nationale la mise à jour économique.

« Vendredi, j’ai commencé à ressentir des symptômes s’apparentant à ceux de la COVID. J’ai testé + samedi matin. Je travaille isolé pour les prochains jours, conformément aux consignes de la santé publique », peut-on lire dans une publication sur son compte Twitter.

« Je prévois être de retour à temps pour présenter la mise à jour économique à Québec jeudi », a-t-il toutefois souligné.

S'il prévoit tout de même de faire son retour ce jeudi, il ne se retrouve pas forcément dans les conditions idéales pour préparer cette échéance importante.

Espérons que la COVID-19 ne soit pas trop sévère avec lui et qu'elle ne le dérange pas trop au cours des prochains jours.

TVA Nouvelles explique que la mise à jour économique que doit réaliser le gouvernement Legault ce jeudi va permettre notamment d'actualiser le portrait économique du Québec.

Crédit photo: Capture d'écran vidéo Facebook

La chaîne de télévision rappelle qu'Éric Girard a fait savoir qu'il y a une chance sur deux pour que le Québec se retrouve en récession. Par contre, le ministre des Finances a la certitude que la province va être victime d'un ralentissement économique lors de l'année 2023.

« Au niveau de la récession, on dit qu’il y a environ 50 % de possibilité de récession. Mais il y a 100 % de probabilité que la croissance va être plus faible en 2023 qu’en 2022 (...) Je pense que c’est ça qui est important », avait-il notamment déclaré le 22 novembre dernier.

Alors que l'inflation continue de faire mal au portefeuille des Québécois, rappelons que la CAQ a promis des chèques pour les aider à faire face à ce contexte économique défavorable.

Ainsi, les Québécois qui gagnent moins de 50 000 $ en revenu net recevront 600 $. Ceux qui gagnent entre 50 000 et 100 000 $ auront quant à eux droit à 400 $. Et finalement, entre 100 000 $ et 104 000 $ par an, le montant de 400 $ diminuera graduellement jusqu'à 0 $.

Soulignons que ces chèques ont déjà commencé à rentrer.

Revenu Québec a publié un communiqué pour parler plus en détail de ces chèques.

« Ce nouveau montant ponctuel non imposable sera basé selon le revenu de l'année 2021, et Revenu Québec le versera automatiquement par dépôt direct ou par chèque aux personnes qui auront transmis leur déclaration de revenus de 2021. Les citoyens et citoyennes n'ont pas à faire de démarche pour obtenir l'aide financière », peut-on notamment lire.

« Les contribuables qui n'ont pas encore produit leur déclaration de revenus de 2021 ont jusqu'au 30 juin 2023 pour le faire et ainsi profiter de cette nouvelle mesure. Les personnes qui bénéficiaient de l'aide financière de dernier recours au 31 décembre 2021 et qui bénéficient du versement automatique de la composante relative à la TVQ du crédit d'impôt pour solidarité n'ont pas à produire de déclaration de revenus pour être admissibles à cette mesure », peut-on également lire.

Revenu Québec a tenu également à mettre en garde les Québécois contre les fraudeurs.

« Revenu Québec invite par ailleurs les citoyens et citoyennes à la prudence. Des textos et des courriels frauduleux circulent actuellement, faisant miroiter la possibilité d'obtenir un versement de 400 $ à 600 $. En aucun temps, Revenu Québec n'offre des remboursements ou des versements de cette façon. Ces messages constituent des tentatives de fraude, et Revenu Québec appelle à la vigilance, car la protection et la sécurité de l'information sont une priorité », écrit Revenu Québec dans le même communiqué.