Un candidat du Parti conservateur fait un fou de lui en disant qu'il veut contrer les salaires et la liberté d'expression

Il s'est mis le pied dans la bouche !

Mon Fric

Alors qu'il présentait sa candidature au Lac Saint-Jean pour le Parti conservateur du Québec (PCQ), le charpentier-menuisier Luc Martel a fait un fou de lui en choisissant mal ses mots. 

L'extrait est devenu viral sur Twitter.

« Lac-Saint-Jean: Le charpentier-menuisier Luc Martel est un entrepreneur en construction et se porte candidat PCQ pour « contrer la liberté d’expression et les salaires » Contrer = « se battre contre », méchant lapsus », écrit l'auteur de la vidéo. 

« Si je me présente comme candidat pour le Parti conservateur, c'est parce que c'est le seul parti qui représente mes convictions. Dans un autre temps, j'ai décidé de m'impliquer au Parti conservateur en étant pour contrer les salaires et la liberté d'expression », a-t-il dit avant de perdre le fil de sa pensée.

Même la comédienne Anne Casabonne, qui était derrière lui, semble mal à l'aise.

Regardez l'extrait en cliquant ci-dessous :