Une femme qui a gagné le gros lot à la loterie perd tout son gain en tentant de le cacher à son ex-mari.

Elle a demandé le divorce 11 jours après avoir gagné 1.3 millions à la loterie

Mon Fric
Mon Fric
Publié il y a 13 jours
Une femme qui a gagné le gros lot à la loterie perd tout son gain en tentant de le cacher à son ex-mari.
Capture d'écran

Une femme qui a remporté le gros lot à la loterie a dû remettre sa fortune à son mari dans le cadre d'une procédure de divorce.

Lorsque Denise Rossi a découvert qu'elle avait remporté un gros lot de 1,3 million de dollars, la femme originaire de la Californie a décidé de ne pas en informer son mari. 11 jours plus tard, elle a demandé le divorce de son mari après 25 ans de mariage.

Ce n'est que plusieurs années après le divorce qui a eu lieu en 1996 que l'ancien mari de Denise a appris qu'elle avait gagné le gros lot.

Thomas, l'ex-mari, en a fait la découverte après avoir reçu une lettre d'une entreprise qui versait une somme forfaitaire pour les gains de loterie. La lettre indiquait que l'entreprise avait «aidé des centaines de gagnants de loterie comme vous à travers le pays à recevoir une somme forfaitaire correspondant à la valeur actuelle de leurs futurs paiements annuels de loterie».

En 2004, Thomas avait déclaré lors d'une entrevue avec le magazine PEOPLE: «Elle voulait que je quitte la maison très rapidement. Ce n'était pas son genre d'agir de cette façon.»

Thomas a finalement obtenu une injonction quelques jours après avoir découvert la lettre incriminante et c'est alors qu'il a poursuivi Denise devant le tribunal.

Un juge a ensuite reconnu que Denise avait violé les lois sur la divulgation des actifs et des fonds et qu'elle avait agi de manière frauduleuse ou malveillante. Denise, alors âgée de 49 ans, a été condamnée à payer à son ex-mari, alors âgé de 65 ans, 20 versements annuels de 66 800 $, équivalant à la valeur totale de sa victoire.

Connolly Oyler, l'avocat de Denise, a expliqué que si sa cliente avait été honnête par rapport à ce gros lot, elle aurait pu conserver ses gains: «J'aurais pu faire valoir avec succès qu'il s'agissait de sa propriété distincte. Ou nous aurions pu discuter et nous aurions trouvé un ajustement. Mais le juge s'est mis en colère et lui a tout donné.»

Source: Mirror