Voici le salaire que va gagner Éric Duhaime et qui fait réagir grandement les internautes

Tous les détails ici

Mon Fric

Même s'il n'a pas été élu député à l'Assemblée nationale, le chef du Parti conservateur du Québec (PCQ), Éric Duhaime, va toucher un salaire dépassant les 100 000 $ par année, rapporte l'Agence QMI

Avec un salaire de 130 000 $, il gagnera légèrement moins que Gabriel Nadeau-Dubois et Paul St-Pierre Plamondon, qui sont respectivement les chefs de deuxième et troisième opposition. 

Rappelons qu'Éric Duhaime s'était privé de salaire durant deux ans en tant que chef de son pari. Toutefois, il a demandé au PCQ d'être payé « à peu près l'équivalent » d'un salaire de député. D'après le site web de l'Assemblée nationale, ce montant équivaut à 101 561 $. 

Le Bureau exécutif national de la formation politique a ensuite décidé au milieu du mois dernier de payer son chef un salaire plus élevé que celui d'un simple député. Ainsi, il touchera 130 000 $ par année. 

«En prenant en considération le contexte du parti, ainsi que le précédent créé pour Paul St-Pierre Plamondon, c’est le Bureau exécutif national qui a proposé ce salaire à M. Duhaime», a fait savoir l'attaché de presse de M. Duhaime à l'Agence QMI.

Rappelons que l'indemnité de base pour les chefs de la deuxième et de la troisième opposition est plutôt de 137 107 $ par an.

Le PCQ a tout de même fait de bons résultats aux dernières élections, même s'il n'a élu aucun député à l'Assemblée nationale. Il a tout de même reçu le vote de 530 786 électeurs et pourra donc toucher 1 390 659$ annuellement pour les quatre prochaines années. 

Sur sa page Facebook, Éric Duhaime a publié le message suivant:

« Après deux ans de bénévolat, j’ai demandé au bureau exécutif national d’avoir un salaire. Je tenais à ce que ça se fasse en toute transparence.

On m’a octroyé un salaire légèrement inférieur à ceux des chefs du PQ et de QS, mais exactement le même qu’avait PSPP avant d’être élu le 3 octobre. Un excellent salaire.

Les mauvaises langues diront que c’est l’argent qui me motive. Sachez que c’est deux fois moins que mon salaire lorsque je travaillais dans les médias. Ce qui m’à poussé à aller et à rester en politique, c’est de pouvoir me battre pour la démocratie, les droits civiques et les libertés individuelles de tous les Québécois. Ça, ça n’a pas de prix!

Merci à tous les donateurs et électeurs conservateurs! »

Articles recommandés: