Voici tous les assouplissements annoncés par François Legault aujourd'hui

Le premier ministre vient de faire des annonces importantes

Mon Fric

Alors qu'il a tenu un point de presse aujourd'hui à 14h, François Legault a annoncé plusieurs assouplissements aux mesures sanitaires. 

« Je vous disais la semaine passée qu'on voyait la lumière au bout du tunnel. Je pense qu'on peut dire aujourd'hui qu'on est sorti du tunnel », a lancé le premier ministre d'entrée de jeu.

Après être revenu sur l'importance de « refonder » le système de santé, François Legault a fait le point sur la crise sanitaire au Québec. 

Si les hospitalisations sont en baisse, le premier ministre a souligné que « ça ne baisse pas vite ». C'est pourquoi, il ne peut annoncer que « quelques petits assouplissements » pour le moment.

Voici tous les assouplissements qui entreront en vigueur à partir du lundi 31 janvier :

- la réouverture des salles à manger des restaurants à 50 % de leur capacité à partir du lundi 31 janvier

- l'autorisation pour deux bulles familiales (ou 4 personnes de 4 résidences différentes) de manger à la même table au restaurant

- l'autorisation pour deux bulles familiales (ou 4 personnes de 4 résidences différentes) de se rassembler dans une maison 

- la reprise du sport pour les personnes âgées de moins de 18 ans (maximum 25 personnes). Toutefois, les compétitions ne seront pas encore autorisées.

- Dans les CHSLD, le nombre de visiteurs pourra être de 2 personnes (ils devront être un à la fois)

- Dans les RPA, le nombre de visiteurs pourra être de 4 personnes (ils devront être 2 à la fois).

Voici tous les assouplissements qui entreront en vigueur à partir du lundi  7 février :

- la réouverture des salles de spectacles, des cinémas et des amphithéâtres à 50 % de leur capacité (maximum 500 personnes)

- la réouverture des lieux de culte à 50 % de leur capacité (maximum 250 personnes)

« Il y a beaucoup d'incertitudes actuellement », a expliqué François Legault qui compte sur les Québécois pour rester prudent. « Faut y aller mollo », a-t-il insisté.