Un Québécois de seulement 19 ans gagne sa vie en vendant des chaussures rares

Il a même sa propre boutique.

Mon Fric

Un jeune Québécois de 19 ans fait déjà de très bonnes affaires en vendant des chaussures rares, rapporte TVA Nouvelles

Dans la boutique de Pierre-Luc Vigneault à Drummondville, on peut retrouver plus de 200 paires de chaussures rares dont certaines valent 2 000 $. 

« Quand j’ai ouvert la boutique, il y avait une file de gens. Environ 150 personnes sont venues pendant la première journée », explique le propriétaire de la boutique The Hype Club à TVA Nouvelles. 

Le jeune homme est passionné par ces objets depuis des années. À seulement 13 ans, il se promenait à Montréal et un passant lui a proposé de racheter ses chaussures encore plus chères que les 700 $ qu'il avait originalement déboursés. 

M. Vigneault a ensuite collectionné les chaussures rares, pour ensuite les vendre sur les réseaux sociaux, et finalement ouvrir son propre magasin.

Ces chaussures sont de plus en plus rares auprès des jeunes, notamment en raison des réseaux sociaux comme TikTok. 

Le jeune entrepreneur estime que la clé de son succès est de traiter sous ses clients comme s'ils étaient de bons amis, en leur offrant un service personnalisé. 

« Je leur parle comme s’ils étaient mes amis et c’est ce que j’aime le plus, aider les gens à en apprendre plus sur ce qu’ils achètent », ajoute-t-il.

M. Vigneault achète lui-même les chaussures en les payant de sa poche à d'autres revendeurs. Il est ainsi capable d'offrir des produits uniques ou très rares sur le marché.

D'ailleurs, comme ses affaires vont bien, le jeune homme espère bientôt déménager dans un local plus grand.